La Vue

Quatre points cardinaux...

Au sud

Le paysage
Toujours au cœur du Parc Naturel Régional des Préalpes d’Azur, la vue de La Penne s’ouvre au premier plan d’est en ouest, sur Saume Longue, puis sur la cime de la Cacia, qui abrite Sigale sur son flanc sud. Puis on trouve également la clue du Riolan, le mont Saint Martin, dans lequel se niche Aiglun sur son flanc sud, la clue des Mujouls, puis la crête des Miolans.

En arrière plan, d’est en ouest, la montagne du Cheiron sur laquelle on trouve la station de ski de Gréolières les neiges et les crêtes de la montagne de Charamel.

Des villages typiques
En continuant la route départementale D2211A vers le sud, vous arriverez par la clue du Riolan aux villages de Sigale et de Roquesteron. Ainsi, vous pourrez rejoindre aussi la très célèbre clue d’Aiglun, réputée pour la beauté de son site, ses possibilités de baignade et de canyoning…

 

Vers l'Est

La chapelle des Plans

A partir du balcon Est, notre regard s’arrête sur la chapelle de Notre Dame des Plans.
Elle est vraisemblablement fondée sur les ruines d’un temple gallo-romain par les moines de Saint-Victor de Marseille qui, avec ceux de Saint-Honorat de Lérins, semblent être à l’origine de la première mise en valeur du val de Chanan dont La Penne est un fief important dès le XIe siècle.

Remaniée principalement au XIIIe s., elle est plusieurs fois laissée à l’abandon puis réhabilitée.

En 1860, le bâtiment principal est doté d’un donjon  qui se voit couvert d’un toit pyramidal. Une horloge vient agrémenter le tout vers 1930.

Un ancien cimetière entoure cette chapelle. A l’entrée de celui-ci, on trouve la célèbre stèle romaine divinatoire datant du IIe siècle dite “La Pierre d’Uriel” .

Puis au loin vers l’est toujours, on aperçoit les villages d’Ascros et de Saint-Antonin avec, en arrière plan, le sommet de la Tête du Puy.

Vers le Nord…

Le Village de la Penne

Niché au pied de la crête de Roccaforte et du mont Borrel, La Penne est un petit village perché typique de l’arrière pays niçois. Le village se situe à une dizaine de kilomètres de Puget-Théniers et à une quinzaine de la cité d’Entrevaux. De nombreuses balades traversent le centre du village de la Penne, notamment le GR 510.

Paysage et histoire

C’est la crête de Roccaforte Sainte Marguerite (à l’est du col Saint Raphaël) qui abritait le village initial de La Penne (cité pour la première fois en 1079 ).

 

Ce n’est sans doute qu’au début du XIIIe siècle, qu’un nouveau château, un nouveau village et une nouvelle église paroissiale, dédiée à Saint Pierre ont été édifiés à l’endroit du village actuel.

A noter aussi l’existence de plusieurs enceintes d’oppidum ou d’installations protohistoriques sur les crêtes nord :  enceinte des Torraches, enceinte du Col de Rigaudon, à l’ouest du col Saint Raphaël et castellaras Saint-Michel sur la crête de Roccaforte / Sainte Marguerite à l’est du col.
Des infos sur l’histoire et le patrimoine de La Penne ici

Vers l’Ouest…

A l’ouest…

Le panorama que l’on aperçoit de la terrasse de la villa du Collet s’étend des montagnes de Bleine à celle de Gars, en passant par la caractéristique montagne de l’Arpille.

at odio commodo amet, ut lectus quis, dictum